Le 9 septembre 2016, Philippe Briand, président de la communauté d’agglomération a procédé à l’installation officielle du nouveau Conseil de Développement de l’agglomération tourangelle dans la salle Jean Germain, lieu de réunion des Conseils communautaires et cœur du fonctionnement démocratique de notre territoire.
Le Président Briand a désigné Loïc Vaillant, comme président du CODEV, fin connaisseur du territoire et Marie Gassie, actrice très investie dans l’économie numérique, en qualité de vice-présidente.
Il s’est adressé au 116 membres du CODEV devant une salle comble, où se croiseront pour les 4 prochaines années, habitants, professionnels, représentants d’institutions consulaires, organismes professionnels et autres grands acteurs du territoire comme le CHU, l’Université…. Il les a appelés à mettre à profit leur diversité, leur connaissance du territoire, et leur expertise d’usage pour contribuer au projet de métropole. Philippe Briand a ainsi appelé les membres du CODEV à faire preuve d’intelligence collective, d’audace.
Loïc Vaillant s’est quant à lui montré très satisfait de cette désignation, s’engageant à faire fonctionner cette instance de démocratie participative sur un mode agile, léger et réactif, tout en prônant la nécessité de donner un temps long à la réflexion sur certaines questions très prospectives. Le CODEV et le conseil communautaire exerceront chacun un rôle différent, complémentaire, la démocratie participative ne devant pas se substituer à la démocratie représentative, mais bien plutôt, l’accompagner, faire résonner son avis, ses aspirations, et en cela, faire montre d’audace, comme Philippe Briand y invite.
Succédant à M. Moujart et à Jacky Carpy dont il a salué le travail d’animation, Loïc Vaillant s’est réjoui que le territoire retrouve la pratique de la participation citoyenne, comme le font les grandes métropoles. Les CODEV des territoires métropolitains ont démontré toute la plus-value qu’ils apportaient à l’édification des politiques publiques locales.

Rappelant que la vélocité intellectuelle doit se conjuguer avec le pragmatisme, Loïc Vaillant souhaite que le CODEV soit tourné vers l’extérieur, dans une dynamique de coopération, s’enrichir des expériences des autres CODEV, des CODEV voisins et des CODEV plus éloignés en région Centre. Il souhaite enfin que le CODEV, par le sérieux et la régularité de ses travaux gagne sa place, comme interlocuteur incontournable du fonctionnement démocratique local.

Leave a Reply

  • (not be published)