Les 09 et 23 novembre, une cinquantaine de personnes issues du monde de l’éducation tourangelle se sont réunies à la pépinière d’entreprises Start’in Box au Sanitas pour discuter de perspectives relatives à une métropole plus accueillante à l’égard des apprenants. Ainsi, des étudiants ou apprenants des différents centres de formation de la métropole (Université François Rabelais, CFA, IUT et des différentes écoles spécialisées), des professionnels liés au monde de l’enseignement supérieur (représentants des établissements d’enseignement,  d’associations d’aide au logement, du CROUS, de la Métropole, de la Ville de Tours, etc…) et certains membres du CODEV (et notamment son Président, M. Loïc Vaillant) ont fait preuve d’intelligence collective afin de nourrir une réflexion métropolitaine sur l’enseignement supérieur.

        Les deux journées de travail ont pu être réalisées grâce à une étroite collaboration entre le CODEV et l’école supérieure des beaux-arts de Tours.

        Mme Justine Ghinter a compilé, sous la direction de Mme Marie-Haude Caraës, différentes initiatives innovantes liées à la vie des apprenants dans un état de l’art afin d’aider les participants dans leur réflexion. Mme Blandine Favier et M. Philippe Compte ont rythmé les séances, tantôt divisant les participants en plusieurs ateliers en faisant appel à leur affinité avec certaines images, tantôt  les rassemblant pour animer la restitution des ateliers.

        Les participants ont été amenés, par le jeu de consignes spécifiques, à construire différents projets. Dans un premier temps, seule leur imagination était la limite. L’objectif était alors de procéder au design d’un service adapté à un étudiant fictif qui leur était assigné. Certains ateliers ont développé de grandes bibliothèques multiservices quand d’autres ont imaginé un dispositif associatif de location de salles artistiques. Certains ont même suspendu un nouveau pont au-dessus de la Loire dans lequel des salles seraient aménagées afin que les étudiants puissent y venir étudier, vivre.

        Dans un second temps, il s’est alors agit d’affiner les projets et peu à peu de les faire entrer dans le champ des possibles. Les projets ont été repris par les différents ateliers afin que chacun puissent y apporter son regard. A l’issue de cette seconde journée, plusieurs projets ont émergé tel qu’un projet d’accueil et d’accompagnement des étudiants ou encore un projet de bus-santé.

        Cinq des projets produits pendant ces deux journées seront présentés le 5 décembre 2017 lors d’une séance plénière du CODEV. Nous tenons à remercier l’ensemble des participants et à les féliciter pour leurs productions.