Une assemblée plénière extraordinaire du Conseil de développement (CODEV) était réunie le 21 mars au siège de Tours Métropole Val de Loire. Le CODEV et son président Loïc Vaillant accueillaient le Président Briand et l’ensemble des 22 maires.


Réunis la veille de la naissance officielle de Tours Métropole Val de Loire, les membres du CODEV ont pu profiter d’échanges fructueux entre Philippe Briand, le président de Tours Métropole et Loïc Vaillant, en présence de la plupart des maires du territoire.

Le président Vaillant a fait part des travaux des ateliers réunis régulièrement depuis la création du CODEV en septembre 2016, travaux qui dessinent l’image d’un territoire où il fait bon vivre mais qui n’est pas assez connu. Il a souligné l’absence d’un événement culturel ou festif identifiant pour la Touraine ainsi que le déficit d’appartenance à un territoire, notamment chez les jeunes. « Les étudiants n’ont pas toujours l’impression que la Métropole fait quelque chose pour eux, notamment en termes de transports, de lieux pour se retrouver » a souligné Loïc Vaillant.

Vocation agricole du territoire, travail sur le ferroviaire autour de Saint-Pierre-des-Corps, mise en place d’une nouvelle unité de valorisation des ordures ménagères, le Président Briand a balayé les grands projets métropolitains.Rappelant le formidable « accélérateur de projets » que constitue le passage en métropole, Philippe Briand a insisté sur la nécessité de développer les filières de formation et d’apprentissage pour les jeunes et notamment la filière des métiers d’art ou celle de l’innovation, sur la lancée de la création de Mame.
Il a souhaité également une meilleure coordination des acteurs du tourisme au niveau local et insisté sur la réussite de la Loire à Vélo. « Il faut faire de Tours Métropole une championne des déplacements doux avec notamment la création d’une maison du Vélo » a-t-il précisé. Il a défendu la pertinence de l’aéroport Tours Val de Loire, équipement indispensable à notre développement touristique.

« Tous les projets de développement se font et se feront autour des métropoles. Le changement que nous vivons profitera aux territoires ruraux autant qu’au cœur métropolitain » a-til conclu.